En 2019, la coopérative culturelle « Dima Cinéma » est née d’un constat simple : Le cinéma d’auteur algérien connait aujourd’hui un essor et une richesse qui échappe souvent au circuit de diffusion existants, et à une industrie cinématographique algérienne qui peine à se développer.

A l’origine de cette coopérative, deux passionnés de cinéma : Laila AOUDJ et Amine HATTOU (les fondateurs), tous deux, respectivement,  ancienne Directrice Artistique des RCB et ancien fondateur du Bejaia Film Laboratoire. Forts de leur expérience de nombreuses années dans le domaine culturel et cinématographique, la volonté de créer une dynamique de diffusion de films en Algérie tout au long de l’année s’est vite dégagée.

Il s’est alors agit, pour les fondateurs, de traduire de forts engagements personnels en engagements professionnels, en lançant leur propre label cinéma « Dima Cinéma ».